Linguistique

Texte littéraire (Le)

Jean-Michel & Heidmann Adam

Date de parution : Décembre 2009

Éditeur: ACADEMIA-BRUYLANT

Au coeur des textesCe livre part du constat formulé par Harald Weinrich : « La linguistique est bien d'essence textuelle et la littérature faite de mots - mais de mots chargés d'histoire et de culture ». En six études, les auteurs croisent leurs regards de linguiste et de comparatiste, leurs méthodes et leurs outils pour explorer quelques grands textes des littératures européennes. Une histoire tragique de Jean-Pierre Camus, des contes d'Andersen et des Grimm, les Fleurs du Mal de Baudelaire ainsi qu'un cahier de travail de Kafka y sont examinés au coeur de leurs langues d'origine et de leur te ...
Voir le panier

Dictionnaire de la langue gauloise : une approche linguistique...

Xavier Delamarre , Pierre-Yves Lambert

Date de parution : Juin 2018

Éditeur: ERRANCE

Dictionnaire de la langue gauloiseUne approche linguistique du vieux celtique continentalLa langue gauloise se révèle peu à peu. Elle est connue par des inscriptions rédigées en alphabet étrusque, grec ou latin, par l'onomastique (noms de personnes, noms de lieux, noms de dieux), par des emprunts que lui ont faits les langues actuelles et par les gloses, ces annotations sur les manuscrits qui aidaient le lecteur à comprendre dans sa langue des mots d'origine étrangère.Les linguistes, après un très long travail étymologique et comparatif, commencent à décrypter cette langue celtique que parlaient les habitants de la Gaule qu ...
Voir le panier

Histoire de mots solites et insolites

Gaétan St-Pierre

Date de parution : Septembre 2011

Éditeur: SEPTENTRION

SOLITE (1944) est un mot inventé par Jacques Prévert dans le poème «Lanterne magique de Picasso». Un mot solite, ce devrait être le contraire d'un mot insolite, donc un mot habituel, familier, banal, sans surprise... Et pourtant le mot solite n'est-il pas, par sa nature même, la négation de l'habituel? INSOLITE (fin XVe) est un emprunt au latin insolitus «inhabituel, inusité, bizarre», formé de in (préfixe de négation) et de solitus, participe passé de solere «avoir coutume de». Les mots français les plus anciens sont-ils tous des mots latins déformés? Le français a-t-il empr ...
Voir le panier

Quand la rue parle

Gaétan St-Pierre

Date de parution : Septembre 2014

Éditeur: SEPTENTRION

La rue est depuis fort longtemps le symbole de la vie urbaine, de l'animation des faubourgs et des classes populaires. C'est dans la rue que s'exprime la colère du peuple, son indignation. Ardent amoureux des mots, de leurs origines et de leurs sens, Gaétan St-Pierre nous convie à un voyage exploratoire dans le vocabulaire des luttes sociales, populaires et ouvrières. Ces mots, souvent entendus ces dernières années, ont été galvaudés, détournés, emportés dans la spirale de l'inflation verbale. L'auteur les remet dans leur contexte. On découvrira, par exemple, que solidaire est de la mêm ...
Voir le panier

La linguistique et le dictionnaire au service de l'enseignement..

Date de parution : Août 2018

Éditeur: NOTA BENE

Destiné aux enseignant·e·s du français - en formation ou en exercice -, aux parents d'élèves et à toute personne intéressée par la situation particulière du français au Québec, cet ouvrage vise notamment à répondre aux questions suivantes : Comment tenir compte de l'insécurité linguistique en classe de français ? Comment enseigner le français québécois parlé ? Comment enseigner l'orthographe lexicale ? Comment décoder les dictionnaires ? Où se trouve l'orthographe moderne dans les dictionnaires ? Où se trouve la grammaire (moderne) dans les dictionnaires ? Comment enseigner la variation linguistique grâce au dictionnaire ? Quel ...
Voir le panier

Le point sur la langue

Louis Cornellier

Date de parution : Mai 2016

Éditeur: VLB EDITEUR

L'auteur n'a pas toujours été fasciné par les règles de la grammaire et de l'orthographe françaises, dans lesquelles il voyait des outils nécessaires, mais plutôt rébarbatifs en soi. Ce qui l'intéressait, c'était le sens de l'argumentation, de la formule, du récit, bref, le souffle des textes. Et puis, il s'est converti : la langue française valait d'être aimée pour elle-même, non pas en dépit, mais à cause de sa complexité, dont les raffinements permettent de dire le monde dans toute sa subtilité. Cela, il le démontre brillamment dans ce livre d'essa ...
Voir le panier

27 expressions de la langue française revisitées

Serge Provencher

Date de parution : Novembre 2018

Éditeur: HEURES BLEUES

Voici des expressions consacrées sur lesquelles on pense tout connaître. Que de surprises réservent-elles... Certaines revêtent une valeur thérapeutique que nous n'avions jamais vraiment perçue ; d'autres étonnent par leur genèse ou les sens qu'on leur a donnés au fil des siècles. À nous d'en user et de faire encore plus rayonner cette langue que nous chérissons.
Voir le panier

Mauvaise langue

Marc Cassivi

Date de parution : Février 2016

Éditeur: SOMME TOUTE

Les Chevaliers de l'Apocalypse linguistique s'imaginent que le franglais a envahi les rues de Montréal, rendant la métropole incompréhensible, invivable et infréquentable pour le commun des unilingues francophones. À en croire leur discours alarmiste, ce dialecte rébarbatif s'est imposé comme langue commune d'une génération insouciante de Québécois. Ces monomaniaques du français sont unis dans leur adoration fantasmée de la France et leur détestation obsessive de l'anglais, langue du Conquérant britannique, de l'envahisseur culturel américain et de l'oppresseur politique canadien. Selon eux, le péril linguistique est à nos portes. Ce cou ...
Voir le panier

Du descriptif

Philippe Hamon

Date de parution : Mai 1994

Éditeur: Hachette

Typologie de l'un des quatre grands types structurels, la description, que l'auteur oppose au descriptif.
Voir le panier

Fabrique de la langue (La) De François Rabelais à Réjean Ducharme

Lise Gauvin

Date de parution : Mars 2004

Éditeur: SEUIL

La fabrique de la langueCet ouvrage examine les interactions entre langue et littérature telles qu'elles ont été perçues par les écrivains eux-mêmes au cours des siècles. Le lecteur peut ainsi suivre le discours qui a servi à l'élaboration de l'écriture « classique » et qui a ensuite présidé à son éclatement, vers la deuxième moitié du XIXe siècle. Une attention particulière est accordée aux oeuvres de Rabelais et de Céline qui ont instauré, par leurs stratégies langagières, de nouveaux pactes de lecture, en rupture avec la norme. Une large place est également dévol ...
Voir le panier
X

Navigation principale

Type de livres