Pour la révolution africaine : écrits politiques

Éditeur DECOUVERTE (LA)
Collection : La découverte poche. essais

Non disponible.

Les textes politiques de Frantz Fanon réunis dans ce volume couvrent la période la plus active de sa vie, de la publication de Peau noire, masques blancs en 1952 - il avait alors vingt-huit ans - à celle des Damnés de la terre en 1961, qui devait coïncider, à quelques jours près, avec la date de sa mort. Retraçant le fil d'une réflexion en constante évolution sur le phénomène colonial, vécu de l'intérieur, ces textes dénoncent à la fois le colonialisme et les pièges de la décolonisation - la «grande erreur blanche» et le «grand mirage noir».Explorant tour à tour la situation du colonisé, dont il peut rendre compte scientifiquement par son expérience médicale quotidienne, l'attitude des intellectuels de gauche face à la guerre d'Algérie, les perspectives de conjonction de la lutte de tous les colonisés et les conditions d'une alliance de l'ensemble du continent africain, Frantz Fanon gardait la certitude de la prochaine libération totale de l'Afrique. Son analyse et la clarté de sa vision nous donnent aujourd'hui les clés nécessaires pour comprendre la réalité africaine actuelle.«L'effort militaire, économique et politique déployé par la France dans la guerre d'Algérie ne peut s'apprécier objectivement qu'en fonction de l'ensemble africain "français". Vaincre la révolution algérienne, c'était bien sûr expurger pour une dizaine d'années encore le "ferment nationaliste". Mais c'était à la fois imposer le silence aux éventuels mouvements africains de libération et surtout marquer du sceau de la débilité et de l'insécurité les jeunes indépendances tunisienne et marocaine. Le colonialisme français en Algérie a considérablement enrichi l'histoire des méthodes barbares utilisées par le colonialisme international.»Frantz Fanon

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres